Déclaration de Mandy, prisonnière du G20 de Toronto

Traduction de la déclaration de Mandy Hiscocks, accusée de « conseil pour perpétrer un méfait, avant sa sentence en Janvier 2012. Peine d’emprisonnement: 16 mois (a partir de fin Janvier). Premier d’une série de traductions des déclarations des prisonniers du G20 face à l’Etat…

De Conspire to Resist

La dernière année et demi a été fort intéressante, et c’est peu dire. C’est certainement pas comment, ou quand, je m’attendais que ça finisse. Dans son élocution d’ouverture de la première journée de notre enquête préliminaire, le Procureur de la Couronne Jason Miller a déclaré que:

« Ce procès est à propos d’une étrange vérité. »

C’est peut-être le seul point sur lequel il a eu raison jusqu’à maintenant.

La vérité étant que les chefs du Sommet du G20 sont venus à Toronto en Juin 2010 pour discuter comment rendre leurs riches encore plus riches et les pauvres de la planète encore plus pauvres, et qui a été emprisonné? Plus de 1100 personnes qui sont venues pour dire qu’elles ne pensent pas que ce soit une bien bonne chose. Ces gens ont été battus par des flics anti-émeute alors que les soi-disant « chefs » se goinfraient de bouffe dispendieuse à une réunion dispendieuse entourée d’une clôture de sécurité offensive.

Durant aussi longtemps qu’un an et demi, jusqu’à cette fin de semaine, les agents doubles ont exploité puis trahi la gentillesse et la confiance de milieux cohésifs de militant(e)s dévoué(e)s et d’organisateurs(trices), certaines des meilleures personnes que j’ai eu le privilège d’avoir comme amis et alliés. Relations, projets et communautés ont été déchirées par deux de ces agents, particulièrement, mais devinez qui l’État jugera comme dangereux!

Puis il y a eu toute cette affaire de crime de la pensée. «Conspiration»? Sérieusement? L’idée que de parler de manifestations, faire des brainstorming et discuter des possibilités en tant que groupe puisse mener à des charges criminelles est une vérité étrange aussi.

Mais le fait est que l’État peut le faire, qu’ils l’ont fait, et ils vont s’en tirer avec ça.

Il est temps qu’on se débarasse tous-tes des croyances rampantes que les gouvernements s’occuppent de nous, comme de l’idée naïve que les flics  pourraient parfois être nos amis d’un jour. Si vous résistez, ils veulent vous écraser, et ils ont beaucoup de ressources d’État à leur disposition. Nous devons être prêtes. Le plus fort on devient -et on le devient- le plus ils s’inquiètent. Et des gens inquiets avec du pouvoir sont dangereux.

Nous devons nous tenir ensemble. Ce que nous avons c’est notre ruse, et ce que nous avons besoin c’est de l’équité et de la justice. Notre vaste gamme d’expériences et de compétences, notre amour pour chacun(e) et pour la Terre, et notre solidarité, c’est plus même qu’il ne faut. Durant la dernière année et demi, dans ses méthodes violentes et coercitives, a tenté de me tenir à distance de mon militantisme comme des gens que j’aime. Je suis contente de dire que ça n’a pas marché! En fait, leur plan a complètement été ruiné. La manière par laquelle nous avons contesté ses accusations en tant que groupe déterminé à se soutenir mutuellement a été tellement encourageant, et le support que j’ai reçu à travers tout ce processus m’a montré hors de tout doute que nous, collectivement, sommes une force à craindre. Je ne me suis pas sentie aussi forte depuis longtemps, et ne suis pas inquiète par rapport au temps que je vais passer en prison, parce que je sais que je peux me fier à vous. En fait je le vois comme une opportunité d’apprendre sur le système carcéral de l’intérieur, et espère est capable de partager ce que j’ai appris avec ceux-celles parmi vous qui n’y ont jamais été.

Mon verdict est prévu pour le 13 janviers, or je passerai les prochains quelques mois à venir à mettre ma vie dans un contenant, emballant les bouts qui dépassent et disant mes au-revoirs.

Je serai de retour assez tôt, j’espère que vous allez m’écrire, et me garder à jour avec toutes les choses fascinantes qui se passent à l’extérieur pour que je puisse y prendre part dans un an et quelques. Rappelez-vous quand même que les gardes vont lire vos lettres, or sentez-vous libres de les éduquer mais prenez soin d’évitez que ça vous foute dans le pétrin. En retour je vais écrire sur comment c’est en prison, et fera de mon mieux pour me rendre utile de l’intérieur. Qui sait, peut-être on peut même collaborer ensemble!

Dernière chose. Les 17 d’entre nous ont pris la décision de faire une entente basée, entre autres choses, sur beaucoup de spéculation sur comment ça peut affecter nos milieux et l’organisation future. J’espère avoir pris la bonne décisionn… le temps le dira. D’une façon comme d’une autre j’espère que les gens vont en parler, en débattre, critiquer et apprendre de cela, et si vous le faites j’espères que vous trouverez une façon de m’impliquer dans ces discussions.

Solidairement,

Mandy

Amanda Hiscocks
Vanier Centre for Women
655 Martin Street
Box 1040
Milton, ON
L9T 5E6

Blogue de Mandy, avec ses nouvelles de prison

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :