Archive pour Solidarity attacks

Hack Attacks Against Power Lines in France

Posted in Actions, Reportages with tags , , , , , , , , , , , , on 2013/01/08 by anabraxas

A communique from a few people of the ZAD:

As a celebration of the New Year, during the fireworks against the cops at the crossroads of Rohanne Forest, a group of individuals went to an high-power pylon in the ZAD equipped with HACKSAWS. For half an hour, those few people calmly managed to cut halfway across two of the pylons feet.

This action aimed at reinforcing solidarity between the squatters of the ZAD and those who are fighting against the THT Contentin-Maine (a very high-power line project), and more generally against the centralization of energy production (especially nuclear).

It was about time to see the convergence of struggle being translated into action.

From now on, the pylons of the definitive autonomous zone are in danger.

For every eviction, one pylon attacked!

For every police aggression, one pylon attacked!

They can’t put a cop under every single pylon…

Contemporary art? With art galleries still un-smashed, who can tell?

An Early Christmas by the THT Contenti(o)n-Maine

Dear Mr. L.Prentout, P.Remy, P-L.Jacob et A.Colrat

One night, not long ago, we witnessed a curious phenomenon that I’d like to share with you. Near Saint-Martin-d’Aubigny, a garland of fireflies and several gloved hands activated themselves with joy in our merry countryside. The HACKSAWS went raging as the wrenches sang along through the nightly calm of our realm, still undisrupted by the buzzing of the new THT power line.

Albeit the precautions you’ve taken, it seemed that the same services, who made themselves looks busy, not long ago, surveilling our houses, controlling our cars and all those charming activities of which you hold the secret, couldn’t admire this fairy spectacle and even less put an end to it.

I assure you, gentlemen, that I did had my glasses on and that I was walking quite straight. Therefore it’s the day after that I was allowed to check that this was not dream. Those large steel bars have then taken elegant curves, and the prairie had bolts all over the place, as if Santa Claus’s sleigh crashed on

your great iron towers. For I imagine that those are indeed gifts, obviously a little in advance, by those little hands that busy themselves to not let you carry on with your crimes. And it seems so that those little fireflies have now become masters at making those gifts to you.

You shall assume, dear gentlemen, by admiring this spectacle, that your great work would gain charm if all the pylons of Contention-Maine would get to resemble this one. We hope that public funds will not be used to correct our work, and from Flamanville to Beaulion-sur-Oudon we still can enjoy the spectacle of screeching bars and a ballet of fireflies fluttering around your four hundred and twenty “Eiffel towers”.

Our very sincere sawlutations!

An admirer of the artists in becoming

translated from Indymedia Nantes

Plusieurs pylones à haute tension détruits en France

Posted in Actions, Reportages with tags , , , , , , , , , , , on 2013/01/05 by anabraxas

De gens de la ZAD:

Désormais, les pylônes de la zone d’autonomie définitive sont en danger.

A chaque expulsion, un pylône attaqué !
A chaque agression policière, un pylône attaqué !

Ils ne pourront pas mettre un flic sous chaque pylône…

Pour bien fêter la nouvelle année, pendant le feu d’artifice du carrefour de la Forêt, un groupe d’individu-e-s s’est dirigé-e-s vers un pylône de la ZAD équipé de scies à métaux. Pendant une demi-heure, ces personnes ont pu tranquillement scier la moitié de deux des pieds du pylône.
Cette action a pour ambition de renforcer la solidarité entre les occupant-e-s de la ZAD et celles et ceux qui luttent contre la construction de la ligne THT Cotentin-Maine, et plus généralement contre la centralisation de la production d’énergie (nucléaire plus particulièrement).
Il était temps que la convergence des luttes se traduise par des actes.

Désormais, les pylônes de la zone d’autonomie définitive sont en danger.

A chaque expulsion, un pylône attaqué !
A chaque agression policière, un pylône attaqué !

Ils ne pourront pas mettre un flic sous chaque pylône…

Noël avant l’heure sur la THT Contention-Maine

Cher Messieurs L.Prentout, P.Remy, P-L.Jacob et A.Colrat

Une nuit, il y a peu, nous avons pu observer un curieux phénomène dont j’aimerais vous faire part. Vers Saint-Martin d’Aubigny, une guirlande de petites lucioles, et plusieurs paires de mains gantées se sont activées joyeusement dans notre riante campagne. Les scies à métaux rugissaient pendant que les clés à molette chantaient dans le calme nocturne de notre contrée que le bourdonnement de votre nouvelle THT ne perturbe pas encore.
Malgré toutes les précautions que vous avez prises, il semblerait que les services qui se donnaient l’air d’être très occupés il y a peu, à surveiller nos maisons, à contrôler nos voitures, et toutes ces charmantes activités dont vous détenez le secret ; n’ont même pas pu profiter de ce spectacle féérique et encore moins y mettre fin.
Je vous assure chers Messieurs, que j’avais bien mes lunettes et que je marchais droit. C’est d’ailleurs le lendemain que j’ai pu m’assurer que je n’avais pas rêver. Des grandes barres métalliques avaient pris des courbures élégantes, et les prairies étaient parsemées de boulons, comme si le chariot du père Noël s’étaient écrasé sur vos grandes tours de fer. Car j’imagine qu’il s’agit bien de cadeaux, certes un peu en avance, vous étant destinés par ces petites mains qui s’affairent à ne pas vous laisser sévir. Et il semble bien, que ces mêmes petites lucioles sont passées maître dans l’art de vous faire ces présents.
Vous conviendrez, chers messieurs, en admirant ce spectacle, que votre grande oeuvre gagnerait en charme si tous les pylônes de la Cotentin-Maine se mettaient à ressembler à celui-ci. En espèrant que l’argent public ne servira pas à rectifier un tel travail, et que de Flamanville à Beaulion-sur-Oudon, on puisse encore bénéficier du spectacle des barres qui crissent et du ballet des lucioles voletant autour de vos 420 « Tours Eiffel ».

Scielutations sincères !

Un admirateur des artistes en devenir

Action anti-THT de solidarité (août 2012)

Petit à petit la ligne THT progresse, la production nucleaire s’accroît, la répression suit de près toutes celles et ceux qui osent encore élever la voix. Le 6 août un camarade etait poursuivi pour avoir participe au camp anti-nucleaire du Chefresnes. 8 mois ont ete requis contre lui alors que de notre cote nous comptons encore les blesses, qu’un ami va perdre son oeil en silence et que le monde se meurt de la folie des Hommes. Folie megalomaniaque et avide des classes dominantes mais aussi folie complice et egocentrique, ou simple lachete, des classes dominees dont le seul but ne semble qu’etre l’acces a toujours plus de consommation, que ce soit au Nord ou au Sud. On pense que si l’on resis­tait, le remede serait pire que le mal. La liberté abso­lue offense, deconcerte. On pre­fere alors invo­quer la mala­die, la demo­ra­li­sa­tion, la deviance… pour legi­ti­mer son oppres­sion. Celles et ceux qui refusent activement cet etat de fait ne semblent etre qu’une simple minorite. Or, une mino­rite est impuis­sante tant qu’elle se conforme a la majo­rite, mais elle devient irre­sis­ti­ble quand elle la bloque de tout son poids !
Nous avons donc pris la route ce 6 aout, dans la nuit noire et obscure mais porteuse de nos espoirs, pour frapper au porte-monnaie de l’industrie nucleaire. Nous avons commence par embraser un pylone de la nouvelle ligne THT aux alentours de St Pierre La Cour, puis nous avons pris la N137 et

nous nous sommes arretes entre Grand Fougerais et Saffre pour en scier un autre. Enfin nous avons vu sur nos cartes un petit bled du nom de Malville au bord de la N165. La nous y avons brule un autre pylone en hommage a notre camarade Vital Michalon mort a Creys-Malville le 31 juillet 1977, d’une genade offensive. Le meme type d’engin soit disant « non-letal » avec lesquels ils nous visaient au Chefresne ou ailleurs…
Nous avons finis la nuit a Nantes Necropole sur les quais. Un jeune nous a propose de partager un petit pilon avec lui, plaisir infiniment plus grand que leurs pylones de mort et nous avons songe que decidement le THC est bien meilleur que la THT !
Le lendemain sur la route, quand la lumiere aveugle les plus sages et que l’horreur de ce monde s’impose à nous sans répit, nous avons sourit de voir à quel point leurs infrastructures sont vulnérables : transformateurs, relais electriques, concentrateurs et pylones forment autant de cibles facilement accessibles que nous ne tarderont pas à frapper encore et encore, jusqu’à ce que ce vieux monde s’écroule enfin !

 

Sources ici, ici et ici

Oregon: Railway Sabotage in solidarity with Luciano Tortuga

Posted in Actions, Appel, Reportages with tags , , , , on 2011/11/30 by anabraxas

From War on Society

On the night of November 28th, 2011, we sabotaged a rail line in Southern Oregon as part of a coordinated effort to disrupt the flow of commerce on the West Coast. We got tired of watching trains pass through our towns loaded with lumber, ore, cheap commodities, and other resources pillaged from the earth without consequence. We didn’t do this out of a desire to create a more green, sustainable or humane civilization–we want nothing less than to see the total failure of this sick and rotten society.

This action was not only easy to carry out, but positively satisfying. We used 4AWG copper wire with the ends stripped of insulation and wrapped around the two sides of the track with the rest of it buried in the middle, which falsely indicated to a sensor that there was a train stopped on the railway. (using the security obsession against the system it serves)

We did this in solidarity with currently imprisoned members of the Long-Live Luciano Tortuga Cell/Indonesian FAI, to whom we send our most passionate revolutionary greetings.

We would also like to send our love to ALF prisoner of war, Walter Bond.

Towards an end to this nightmare world