Archive pour OTAN

The « Tech Camp » of Ukraine and digital imperalism…

Posted in Média, Réflexions, Reportages with tags , , , , , , , , , , , , , , , , , , on 2015/02/01 by anabraxas

Sur le « Techno-Camp » d’Ukraine et l’impérialisme par le numérique…

In support to this guy’s claims, you can get more documentation on the Tech Camp here and here. This shit’s all supported by the US government, NGOs and Microsoft.

And yeah, we know… here we have a politician, talking in an assembly of a capitalist State, about some political issue not much related to your milieu or community somewhere in the West. Don’t be scared. We didn’t post this expecting sympathy or support from readers towards Novorossya or Putin’s regime… Just to show an instance of the bold new means of mass manipulation, apparently going global now, through which uprisings and wars are created, crafted, engineered, orchestrated by those seeking to profit from these, at the expense of masses of people including you, possibly. We have reason to believe this guy wasn’t making things up, at this point and in the light of what we’ve read about the situation in Ukraine.

Bosnie: Qui sème la misère récolte la colère!

Posted in Actions, Reportages with tags , , , , , , , , , , , , , , , on 2014/02/12 by anabraxas

Les chômeurs en Bosnie se révoltent contre l’Eurostérité

Une traduction d’un article paru sur Balkanist, au sujet des soulèvements populaires dans et autour de la Bosnie-Herzégovine, contre le gouvernement mis en place par l’OTAN…

« Qui sème la faim récolte la colère« , mettait en garde un graffiti rouge sur un édifice gouvernemental de Sarajevo la semaine dernière. Ce message était l’expression de la profonde pauvreté et désillusionnement régnant en Bosnie et Herzégovine (BiH) qui a amené les gens à se prendre part à des manifs à travers ce pays divisé où le taux de chômage est d’environ 40 pourcent. Les manifestant-es ont depuis pris d’assaut et dévasté des édifices gouvernementaux à Tuzla, Zenica, Mostar et dans la vile capitale de Sarajevo, où les quartiers généraux du Président ont été mis en feu. Des manifestants auraient par ailleurs lancé des feux d’artifices et des pierres à la police, qui ont répondu avec des balles de plastique et des gaz irritants. Des centaines ont été blessés. Ce vendredi, l’activiste Darko Brkan a qualifé les manifestations de “dépression nerveuse collective”.
Lire la suite