Archives de condos

(Montréal) Une boutique de yuppies attaquée à St-Henri

Posted in Actions, Reportages with tags , , , , , , , , , on 2015/12/30 by anabraxas

image

Sans doute parce que votre Société 2.0 est à vomir

Trouvé sur Mtl Counter-Info

Au petit matin du mardi 22 décembre, nous avons utilisé des morceaux de porcelaine pour briser une fenêtre de la boutique de vêtements Yuppie au coin de Notre-Dame et Delinelle dans le quartier montréalais de St-Henri. Nous nous sommes ensuite servi-e-s d’un extincteur détourné pour arroser de peinture couleur vomi l’intérieur du commerce, vandalisant la marchandise.

Les boutiques comme celle-ci transforment le quartier en le rendant plus attrayant pour les riches, augmentant le prix des loyers et le coût de la vie, expulsant des gens de leur chez-soi, et amenant davantage de contrôle social dans les lieux où nous vivons.

Cette action se veut en réponse à l’appel pour un Décembre Noir. Nous avons choisi cette cible à cause de toutes les façons évidentes par lesquelles les gentrificateurs rendent misérable la vie des pauvres et des rebelles, et aussi parce que nous refusons le discours politique gauchiste de la « mixité ». Nous ne vivrons pas paisiblement aux côtés des individus et des commerces qui mettent des policiers et des caméras de surveillance à chaque coin de rue et intensifient le pouvoir des patrons et des proprios sur nos vies.

Nous invitons les autres à intensifier les attaques contre les formes concrètes que prennent le capital et le contrôle social autour d’elles et eux.

Lire la suite

Les études le confirment: la civilisation est notre fosse commune

Posted in Média, Réflexions with tags , , , , , on 2011/05/15 by anabraxas

Je vous présente aujourd’hui, sous forme hyper-condensée, deux problèmes civilisationnels qui vous sembleront peut-être bien distincts, et vous laisse découvrir la relation entre les deux…

À montrer, surtout aux cerveaux lavés.

Documentaire, d’une critique bien affûtée, sur la mafia incorporée de l’industrie alimentaire, quoique sa conclusion est un peu douteuse. À la fois fascinant et répugnant. Non en fait, seulement répugnant…

L'aboutissement d'un "rêve" en forme d'entonnoir; le réveil dans un cimetière industriel.

Puis ce texte non-dogmatique, naïf mais très révélateur, sur la direction que prend le développement immobilier (en anglais)

La « consommaction » bio-écolo-équitable tend à nous camoufler, par sa division paradigmatique aliénante, de la réalité de notre propre participation à la destruction du monde à travers notre soutien au développement horizontal…

Je le répète: maintenant comme auparavant, la séparation est la plus puissante arme de l’empire.