20-22 Juin: solidarité internationale pour Marco Camenisch

Appel à des actions internationales de solidarité: Marco Libero!

De Secours Rouge Suisse

Nous appelons à des actions de solidarité avec Marco Camenisch entre le 20 et le 22 juin 2015. Marco est emprisonné sans interruption depuis 1991 en Italie puis en Suisse. Marco est un révolutionnaire éco-anarchiste inébranlable avec une histoire politique remontant aux années 1970. Il a d’abord été emprisonné pour des actions explosives contre des lignes à haute-tension, mais il a réussi à s’enfuir. Après des années de vie dans l’illégalité, il a été arrêté en Italie en 1991 après avoir été contrôlé par les flics et a été emprisonné là-bas jusqu’en 2002. Il est repassé en procès pour des attaques à l’explosif contre des lignes électriques.

s09strommast500-e94ab

Le seul problème qu’on a avec l’art contemporain c’est qu’il est enfermé entre quatre murs. Idem pour Marco.

Ensuite, en 2002, il a été transféré en Suisse où il devait encore purger l’emprisonnement de son premier procès et être jugé pour la mort d’un garde frontière. Marco a confirmé a plusieurs reprises que la mort de l’officier n’était pas de sa main.

Marco n’a pas lâché son identité politique durant les 24 dernières années, il communique avec de nombreuses personnes à travers le monde, participe à des actions politiques et supporte donc le processus par delà les barreaux de la prison. Cela est vu d’un mauvais oeil par ceux qui doivent décider d’un assouplissement de ses conditions. Ils lui refusent toujours le moindre pas vers la liberté et soutiennent qu’il a “un point de vue encourageant la délinquance”. Pour être clair : il n’est pas autorisé à sortir de prison parce qu’il est anarchiste. Cet argument est répétant par le bureau d’état responsable que par les tribunaux lorsqu’une décision doit être prise dans cette affaire.

Un aspect de ce conflit est bien sûr son identité politique telle qu’elle est. Les attaques contre Marco doivent être vues dans le conflit politique général où l’état bourgeois tente de faire un exemple de cette affaire d’un prisonnier qui poursuit sa lutte. Ils tentent d’effrayer les gens, comme dans les affaires d’autres prisonniers de longue peine (comme Mumia Abu Jamal ou ou Georges Ibrahim Abdallah) qui ne sont pas autorisés à sortir à cause de leur identité politique.

Un autre facteur spécifique au cas de Marco, est l’importance grandissante de la psychiatrie légale dans le régime pénitentiaire. Alors que dans d’autres affaires de prisonniers de longue peine, les raisons sont ouvertement politiques (comme pour Georges Ibrahim Abdallah), le bureau responsable utilise une argumentation explicitement psychiatrique dans cette affaire. L’homme principal ici est Frank Urbaniok. L’attaque politique est déguisée derrière du jargon psychiatrique, comme la réhabilitation ou le flicage centré sur le problème. Il doit cependant être clair qu’une identité politique ne peut pas être vue à travers le point de vue d’un psychiatre. Être un anarchiste n’est pas un problème psychique. Il a encore une fois été prouvé dans les derniers développements du cas de Marco. A cause du verdict de la plus haute cour de Suisse, le bureau responsable devait vérifier quelles formes d’assouplissement de régime pénitentiaire était possible. Une part d’elle était la publication du nommé “Rapport de régime de sanctions orienté risque” (ROS). Des psychiatres évaluent quels seraient les risques si son régime était relaxé. A travers cela, la psychiatre reçoit un poids important dans toutesles décisions concernant l’emprisonnement. Comme Marco refuse que son identité politique soit passée au crible de la psychiatrie, ils n’ont pas grand chose d’autre. Ils soutiennent également que la projection de ses futures actions est négative, puisqu’il “continue à débattre fortement et activement de son idéologie et est en contact avec de nombreux camarades qui en font autant”, ce qui est démontré par “ses déclarations et ses relations sociales dans la scène”. Pour résumer : “il a été démontré que les positions de Marco sont fortes et que l’emprisonnement n’y a pratiquement rien changé”.

Le rapport dicte des sanctions qui amèneraient la probabilité d’une relaxation de son régime de détention. Mais ces sanctions ne sont pas acceptables. Elles demandent que Marco trouve un nouveau réseau social avec l’aide des responsables de la prison. Ils lui demandent de rompre avec tous ses camarades:

• “Contrôle des indications envers envers des contacts avec des camarades
violents.

• “Marco doit déclarer qu’il accepte le contrôle de ses activités et consentir
aux buts communs de la re-socialisation avec les responsables de la
prison”.

Marco Camenisch n’est pas libéré à cause de son identité politique. La fin de sa peine de prison est en 2018. Jusque là, il y aura un rapport annuel estimant si une libération conditionnelle est possible. Il est très probable qu’ils répètent le discours sur son identité politique pour saboter tout nouvel assouplissement. Nous pensons qu’il est important d’agir en solidarité avec Marco dès maintenant.

Connectons notre lutte aux multiples facettes à l’extérieur avec sa lutte à l’intérieur!

Journées internationales d’action de solidarité avec Marco Camenisch – 20-22 juin 2015

Plus d’infos sur Marco Camenisch:

Sur Contrainfo

Note aux lecteurices: cette publication ne devrait pas être interprétée comme notre endossement de Secours Rouge, ou des Rouges! Seulement que c’est le seul site sur lequel on soit tombé qui ait publié cet appel en Français.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :