Deux attaques incendiaires contre de la machinerie de destruction dans la région Arauco, Chili

Par Women’s Coordinating Committee for a Free Wallmapu [Toronto],
15 Mai 2015

image

Deux attaques incendiaires ont été menées ce Jeudi matin dernier à divers endroits de la région d’Araucania.

La première a eu lieu au Mariposas Estate, située sur le bord de l’autoroute CH18 qui connecte les villages de Curacautin avec Victoria, dans la Province de Malleco.

Selon les rapports de police, les « suspect-es » inconnu-es ont entré la zone et allumé un feu qui a embrasé la machinerie de coupe de bois.
Les gardes ont confronté les « suspect-es », ce qui a amené à des tirs d’armes à feu, malgré que la police soutient qu’il n’y a pas eu de blessé-es.
Grâce à cet incident un tracteur, aussi une excavatrice, ont été complètement détruits.

Des camions à troncs d’arbres et des guérites endommagés à Mirinco.

Pendant ce temps un autre incident a eu lieu aux environs de Mininco, sur l’autoroute 5 Sud, à la sortie nord de la région d’Araucania.
C’est là que trois camions à billots de bois et une guéritepur piétons ont été brûlés, et la police mène enquête sur la scène.

Près de 20 suspect-es armé-es et masqué-es ont forcé les chauffeurs de camion à achever l’attaque, alors que le feu a rejoint la guérite pas loin, selon les témoins.

Durant les heures de la matinée le Procureur Provincial Luis Espinoza a déclaré qu’ils travaillerait avec les enquêteurs et la police locale pour chercher des indices en connection à deux incidents similaires dans les antons de Caracautin et Victoria.

« Les attaques furent simultanées, ce qui a provoqué l’incendie de trois camions et d’un guérite d piétons. C’était une attaque coordonnée, qui s’est divisée entre les camions, et intimidé les chauffeurs avec des armes à feu longues et courtes » a prétendu le procureur.

Le gouvernement local représentant la région d’Araucania, Mario Gonzalez, a déclaré qu’il y aurait des accusations contre ceux responsables des incidents.
« On fait enquête sur les incidents avec l’incendie de ces camions et des guérites pour amener des charges possibles » a déclaré le représentant. « Tout le monde rejette ces actions qui ne sont pas favorables au développement de cette région ».

Dans les environs, des pamphlets liés à la lutte territorial Mapuche ont été trouvés, réclamant la libération du prisonnier Mapuche Patricio Queipul.

Source

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :