Paris et sa région: Brèves de la guerre sociale de mars 2014

De Attaque

« Les lucioles on les voit parce qu’elles volent la nuit. Les insoumis font de la lumière aux yeux de la normalité parce que la société est grise comme la pacification. Le problème, ce ne sont pas les lucioles, mais bien la nuit. »

●Feu aux collabos● La nuit du 6 février, une camionnette d’installation de la fibre optique remplie de matériel électrique a été entièrement calcinée rue des Alouettes (XIXe). Elle appartenait à Orange, cette entreprise qui exploite les prisonniers. Le 11 février rue Carducci (XIXe), c’est au tour d’un utilitaire de l’entreprise SPIE (Société Parisienne pour l’Industrie Électrique). Cette entreprise est engagée à la fois dans l’industrie nucléaire, dans l’installation de la vidéosurveillance à Paris, et également dans le domaine de la fibre optique. Et de deux ! D’ailleurs, l’Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales a récemment rendu public le nombre de voitures brûlées en France en 2013, qui est de 34 441. Et il faut en plus prendre en compte que ce chiffre ne recense que le nombre de procédures ouvertes par la police et la gendarmerie, les pompiers comptabilisant eux toujours plus d’interventions.

• Sabotons la machine à expulser • La Croix Rouge participe activement à l’enfermement et à l’expulsion des sans-papiers, en France et dans d’autres pays, par exemple par sa présence dans les Centres de rétention. C’est pour cela, et au passage pour saluer les révoltés du CRA de Vincennes et les personnes venues leur apporter de la solidarité [cf. article ci-contre], que les vitres de la Croix Rouge, rue Elisa Lemonnier (12e ardt.), se sont fait péter la nuit du 18 mars. Toujours en solidarité, dans la nuit du 19 au 20 janvier, trois Maisons de la Justice et du Droit ont eu leurs vitres défoncées : celle de la rue des Boucheries à Saint-Denis (93), celle rue du Buisson Saint-Louis (Paris Xe) et celle rue Bernard et Mazoye à Aubervilliers (93). Un tag « nique la justice » a été laissé sur celle de Paris. Sabotons la justice et sa machine à expulser, encore et toujours !

• Que brûlent les églises, que vive la Commune ! • La Basilique du Sacre Cœur est le symbole de la répression féroce des insurgés de 1871, mise en œuvre par la toute nouvelle 3ème République.
Pour l’anniversaire de la Commune, le 18 mars, quelques anonymes ont eu la bonne idée de rappeler cela, avec des tags sur l’entrée de la basilique, aujourd’hui machine à sous attrape-touristes. Mais une église est toujours une église et la seule bonne église est celle qui brûle, comme ça a été écrit : « Feu aux chapelles » et « Ni Dieu, ni Maître, Ni Etat ». Et c’est si drôle de voir toute la classe politique s’en indigner !

●Tous à pied !● Fin février, les deux candidats UDI et PS à la mairie de Viry-Châtillon (91) étaient ex-æquo… à pied. Un ou plusieurs inconnus ont eu la bonne idée de crever les pneus de leurs bagnoles. Comme dire qu’on aime pas les politicards…

●ACAB● À partir du lundi 24 février, des émeutes ont éclaté trois nuits durant au Clos Saint-Lazare à Stains (93). Trois nuits de flics gazés, ciblés par des jets de bouteilles et autres projectiles, des feux de poubelles ; puis trois nuits de provocations policières, d’occupation massive du quartier par les bleus, de tirs de flashball. Le bilan serait d’au moins trois personnes interpellées, un homme âgé tabassé par les keufs, et deux flics blessés.
Le 13 février, le commissariat des Ulis, connu et reconnu depuis des années comme une cible de choix par les enragés du coin, a été attaqué à coups de pierres par une dizaine de personnes qui ont ensuite tiré des feux d’artifice. Le 10 mars au soir, il s’est mangé une nouvelle salve de feux d’artifice au cours d’une attaque éclair, qui n’a malheureusement causé aucun dégât sur l’odieuse structure du pouvoir. Ce n’est que partie remise…
Dans la nuit du 18 au 29 février à Élancourt (78), un individu a jeté un cocktail molotov sur une voiture de police garée devant le comico. Malheureusement, les dégâts sont restés minimes car les flics ont vite déboulé pour éteindre le feu. Un homme a été arrêté à 1h du matin sur la base des images des caméras de surveillance. Le 15 mars à Grigny, c’est une voiture de la BAC de Juvisy (91) qui se prend un cocktail et des pierres, et cette fois-ci personne n’a été interpellé malgré le déploiement immédiat de CRS dans le quartier.

●Ravages chez les fachos● La nuit du 27 au 28 février, le local (appelé la Cambuse) du groupe néo-fasciste Mouvement Action Sociale et de la radio Méridien Zéro est entièrement parti en fumée. Du matériel de la radio a probablement été volé. Dans un communiqué, ces fachos dénoncent un climat hostile envers eux, avec de nombreuses dégradations de leurs locaux… espérons que ça continue pour faire taire une bonne fois pour toute ces idiots utiles de l’ordre et du pouvoir !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :