5E, Mexique: après les accusations de terrorisme, les compagne-ons maintenant détenu-es pour attaquer la paix publique

On repassera sur la définition de « paix publique » dans un des pays les plus violents et instables sur la planète, tout en sachant que ça a seulement à voir avec la domination par le cartel au pouvoir…

(English version follows)

repris de fuegoalascarceles
traduit de l’espagnol par sabotagemedia

Hier, le 17 Février, marquait la fin des 40 jours de l’arraigo* décrété par le Procureur Général de la République contre nos compagnon.ne.s Carlos López, Amélie Pelletier et Fallon Poisson.

Pendant ces quarante jours, ils ont essayé de mettre sur pied des accusations de terrorisme et de criminalité organisée. Cependant, et en dépit de méthodes intimidantes et inquisitoriales ils ont été incapables de monter leur affaire, de sorte qu’à la fin de l’arraigo nos copagnon.ne.s ont été relâché.e.s faute de preuves, par contre, la Police Locale du District Fédéral les a ensuite remis.es en détention pour des accusations de dommages et attaques à la paix publique.

Les compagnonnes se trouvent dans la prison pour femmes Reclusorio Femenil de Santa Martha et ont déjà reçues la visite de leurs avocat.e.s, tandis que Carlos a appelé pour dire qu’il se trouve dans le Reclusorio Oriente, mais que les visites ne lui serons permises qu’à partir de demain.

Les crimes dont illes sont accusé.e.s n’étant pas majeurs, il leur est donc possible d’accéder à la caution, mais n’oublions pas que c’est la même situation à laquelle Mario González fait face et il s’est fait refuser systématiquement la caution à partir de l’argument qu’il est un danger pour la société.

Continuons la solidarité avec nos sœurs et frères séquestré.e.s par l’État!

Liberté pour Carlos, Amélie et Fallon!

Liberté pour Mario, Salvador et Fernando !

La liberté pour tou.te.s !

À bas les murs des prisons !

*détention préventive arbitraire dans le système de justice mexicain

Mexico, 5E: End of the arraigo, terrorism case falls. Comrades now detained under charges of damages and attacks on public peace

from fuegoalascarceles
translated from Spanish by sabotagemedia

Yesterday February 17, marked the end of the 40 days of arraigo* decreed by the Attorney General of the Republic against our compañerxs Carlos López, Amelie Pelletier and Fallon Poisson.

During these forty days they tried to put together a case for Terrorism and Organized Crime against them, however, and despite intimidating and inquisitorial methods, they were unable to mount their case, so that at the end of the arraigo our compañerxs were released for lack of evidence. The Local Police of the Federal District has since detained them on charges of damages and attacks to public peace.

Amelie and Fallon are now in the women’s prison Reclusorio Femenil de Santa Martha and were visited by their lawyers, while Carlos called and said he is in Reclusorio Oriente, however it wont be until tomorrow that he can receive visitors.

Since the charges they are facing aren’t for major crimes, it is possible for them to reach bail, although we should remember that Mario González facing the same situation has had bail refused systematically, arguing that he is a danger for society.

Let’s continue solidarity with our sisters and brothers kidnapped by the State!

Freedom for Carlos, Amelie and Fallon!

Freedom for Mario, Salvador and Fernando!

Freedom for all!

Down with the prison walls!

*arbitrary preventive detention in the Mexican justice system

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :