Conférence Pétrocultures 2014 bloquée, Ezra pas bienvenu…

Montréal, le vendredi 7 Février 2014, Conférence Petroculture

Près de 30 manifestants occupent actuellement le Faculty Club de l’Université McGill au centre-ville de Montréal et bloquent l’entrée à Petrocultures 2014, une conférence organisée et reçue par l’Institut d’études canadiennes de McGill.

Une bannière a été déployée du toit avec l’inscription suivante “Shut Down the Tar Sands: Décolonisons” et dispose d’un drapeau canadien renversé. La principale et vice-chancelière de McGill Suzanne Fortier devait ouvrir la conférence à 09h00, la personnalité de Sun News Ezra Levant avait prévu de prendre la parole à 09h15 .

Les manifestants dénoncent la plate-forme qui est donnée à des voix de l’industrie du pétrole et ses partisans. «Plutôt que d’échanger des idées sur les solutions qui nous sortirons du piège des combustibles fossiles, cette conférence offre une plate-forme aux défenseurs de la continuité du colonialisme et de l’extraction des ressources et construit un faux débat qui ne sert qu’à maintenir le statu quo », a déclaré Mona, une manifestante .


Les manifestants sont des étudiants,  travailleurs et anticapitalistes opérant à partir d’une perspective anticolonialiste . Dans un communiqué , ils disent qu’ils rejettent le cadre de la conférence , qui positionne le soutien à l’extraction des sables bitumineux , ou une version plus «verte», comme une position valable parmi d’autres, malgré l’urgence présentée par la menace d’ un changement climatique catastrophique aggravée par les mégaprojets industriels comme les sables bitumineux . Le communiqué aborde également les liens de la principale de McGill Suzanne Fortier à l’industrie et le « greenwashing » perpétrés par de nombreux participants à la conférence .

Les manifestants s’opposent à la participation de Ezra « Pound » Levant (de l’extrême-droite capitaliste de Calgary), de par ses positions racistes à l’encontre des mouvements de résistance autochtones et son leadership du groupe responsable pour le hashtag # IndianIgnorant . «Nous croyons que les discours de Ezra Levant devraient être perturbés partout où il lui est donné une plate-forme publique « , a déclaré Eric , un manifestant , tout en soulignant que l’action a été réalisé lors de la conférence dans son ensemble , au-delà de un participant .

Bien que la conférence est ouverte au public , il ya un droit d’entrée de $ 150 que les manifestants voient comme étant un obstacle important à la participation  « Les conférenciers invités par les organisateurs , et le coût élevé de l’entrée , excluent la participation de ceux qui s’opposent à l’extraction des ressources , et des communautés marginalisées qui sont directement concernées par ces projets  » .

L’action est décrite comme étant en solidarité avec les nombreuses actions directes contre l’extraction des ressources partout sur l’île de la Tortue .  » Nous résistons à cette conférence raciste et colonialiste en solidarité avec les luttes contre l’impérialisme d’entreprise « , a ajouté un manifestant .

Les manifestants ont également décrit l’extraction de pétrole qui se déroulent dans les sables bitumineux comme étant une menace pour l’eau et la santé des gens de Montréal, de par l’inversion de l’oléoduc ligne 9, qui bientôt devrait recevoir l’approbation de l’Office national de l’énergie.

 » Ligne 9 et autres exploitants de sables bitumineux pipelines tels que TransCanada Energy Est passent par les principales voies navigables de l’Ontario et du Québec , et menacent de couler le pétrole des sables bitumineux dans l’eau potable et les zones résidentielles de millions de personnes .  »

Les manifestants disent qu’ils sont prêts à rester dans le bâtiment jusqu’à ce qu’ils aient la confirmation que la conférence a été annulée.

-30 –

Source:Médiacoop Montréal

Occupation at McGill: lock out of Petrocultures 2014 and Ezra Levant

MONTREAL, Friday, February 7th, 2014, Petrocultures Conference

Close to 30 protesters are currently occupying McGill University’s Faculty Club in downtown Montreal and locking out Petrocultures 2014, a conference organized and hosted by the McGill Institute for the Study of Canada. A banner dropped from the roof reads “Shut Down the Tar Sands: Décolonisons” and features an upside-down Canadian flag. McGill Principal Suzanne Fortier was scheduled to open the conference at 9:00am, with Sun News personality Ezra Levant slated to speak at 9:15.

Protesters denounce the platform that is being given to voices of the oil industry and its supporters. “Rather than brainstorming solutions to get us out of the fossil fuel trap, this conference gives a platform to advocates for the continuation of colonialism and resource extraction, setting up a false debate that only serves to maintain the status quo,” said Mona, a protester.

The protesters are students, workers, and anticapitalists working from an anticolonial perspective. In a communiqué, they say they reject the framework of the conference, which positions support for tar sands extraction, or a “greener” version thereof, as one valid position among many, despite the urgency presented by the threat of catastrophic climate change exacerbated by industrial megaprojects like the tar sands.

The protesters oppose the participation of Ezra « Pound » Levant, for his racist positions against Indigenous resistance movements and his leadership of the group responsible for the #IndianIgnorant hashtag. “We believe that Ezra Levant should be disrupted wherever he is given a public platform,” said Eric, a protester, while stressing that the action was directed at the conference as a whole, over and above any one participant. The communiqué also addresses McGill Principal Suzanne Fortier’s ties to industry and the ‘greenwashing’ perpetrated by many conference participants.

Though the conference is open to the public, there is a $150 entrance fee that the protesters argue is a significant barrier to participation “The speakers invited by the organizers, and the high cost of entry, exclude participation by those opposed to resource extraction, and by marginalized communities that are directly affected by these projects.”

The action is described as being in solidarity with the many direct actions against resource extraction all across Turtle Island. “We are resisting this racist and colonial conference in solidarity with struggles against corporate imperialism,” added one protester.

The protesters also described the ways in which the petroleum extraction taking place in the tar sands is a threat to the water and health of people in Montreal, through the Line 9 pipeline reversal which is expected to soon receive approval from the National Energy Board.

“Line 9 and other tar sands pipelines such as TransCanada Energy East run through major waterways in Ontario and Quebec, and threaten to leak tar sands petroleum into the drinking water and residential areas of millions of people.”

Protesters say they are ready to stay in the building until they have confirmation that the conference has been cancelled.

Source: Montreal Mediacoop

#lockoutpetrocultures

Two faces of a same coin.

…idem, plus « la Cravate Phallocratique #5 »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :