(5E, Mexico) Carlos, à couteaux tirés avec leur domination – Carlos, at daggers drawn with their domination

repris de CNA México
traduit de l’espagnol par sabotagemedia, retouché ici

Lettre de Carlos, prisonnier du 5 janvier

Un gros câlin à tou.te.s les compagnon.ne.s !

J’ai été très heureux d’apprendre les gestes de soutien de l’extérieur envers nous trois prisonniers.ères anarchistes. Nous restons fermes et fort.es malgré les accusations ridicules portées contre nous et les commentaires intimidant (ici, ils nous disent que nous passerons beaucoup de temps en prison) qui veulent éteindre notre identité. Ils ne réussissent pas, parce que nous sommes solides et avec conviction.


Aujourd’hui, ils nous ont amené à déclarer, s’attendant que nous nous déclarions innocent.e.s ou coupables. Sur ce point, je veux clarifier ouvertement quelque chose; personnellement, je n’accepte aucune des deux positions. Coupable? Innocent? Cela donnerait une légitimité aux lois stupides de l’État, dont je ne reconnais pas l’autorité. Après tout l’État et ses lois ne sont que des générateurs et régulateurs de privilèges , d’injustices, d’exploitation et de domination.

J’ai appris quelque chose qui m’a retourné l’estomac ; qu’on nous lie avec le mouvement 132 , #Posmesalto, et d’autres du genre. Je tiens à préciser que d’aucune façon j’accepte cela. Je ne reconnais aucun mouvement d’organisation hiérarchique institutionnalisé . D’aucune façon !

Je veux cracher ma haine pour le système de prison, je ne sais pas si il y en a vraiment qui sont convaincus par la “réintégration”, c’est à dire, que par l’emprisonnement les gens sont domestiqués et sortent à mener une vie tranquille en harmonie avec les gens et les fleurs autour d’eux. Je cherche et je vois qu’une seule chose SÉQUESTRATION, si la privation de liberté d’une personne est appelée séquestration.

Grâce à la prison, ils veulent éteindre la volonté de ceuxelles qui luttent pour un monde nouveau, et appellent violent, danger pour la société, terroriste, ceuxelles qui se révoltent. Le seul terroriste est l’État, le principal générateur de violence, qui a le monopole des armes, la torture, et le viol de nos droits naturels.

C’est la domination du système qui nous agresse tous les jours , nous payant des salaires de misère, exploitant les travailleurs, les voyant non pas comme des êtres humains mais comme des machines à faire de l’argent. Il nous agresse quand il détruit la nature pour construire des centres commerciaux, il nous agresse avec ses émissions de télévision, en essayant de modeler nos pensées.

AI FERRI CORTI AVEC LEURS MÉTHODES DE DOMINATION.

Carlos López Marin.

*   *   *

Letter from Carlos, January 5 prisoner

from CNA México
translated from Spanish by sabotagemedia

A big hug to all comrades!

I was very pleased to learn of the gestures of support from outside to us three anarchist prisoners. We remain firm and strong despite the silly accusations made against us and intimidating comments (here, they tell us that we’ll spend much time in prison) wanting to break our identity. They aren’t successful, because we are strong and have conviction.

Today they brought us to declare, expecting us to declare ourselves innocent or guilty. On this point I want to openly make something clear, personally I do not accept either of the two positions. Guilty? Innocent? That would give legitimacy to the stupid laws of the State, which I do not recognize the authority. After all the State and its laws are just generators and regulators of privileges, injustices, exploitation and domination.

I learned something that turned my stomach, which links us with the 132 movement, #Posmesalto, and others similar. I clarify that do not in any way accept this. I do not recognize any movement of institutionalized hierarchical organization. No way!

I want to spit my hate for the prison system, I don’t know if anyone is really convinced by “reintegration”, i.e. that from being imprisoned people are domesticated and go on to lead a quiet life in harmony with people and flowers around them. I’m looking for it and see only one thing: KIDNAPPING, if the deprivation of liberty of a person is called kidnapping.

Through prison they want to shut down the will of those who struggle for a new world, and call violent, danger to society, terrorist, whom rebels. The only terrorist is the State, the main generator of violence, who has the monopoly of weapons, torture, and the rape of our natural rights.

It is the system domination who are aggressing us daily, paying us wages of misery, exploiting the workers and seeing them not as a human being but as a money making machines. It aggresses us when it destroys nature to build shopping malls, It aggresses us with it television programming, trying to mold our thoughts.

AI FERRI CORTI WITH THEIR METHODS OF DOMINATION.

Carlos López Marin.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :