Manif de bruit du Nouvel an – New Year’s Eve Noise Demo

Quand: Le 31 décembre 2012 à 14h
Où: Métro Henri-Bourassa, coin Lajeunesse et Henri-Bourassa

When: December 31, 2012 at 2pm
Where: Metro Henri-Bourassa, corner of Lajeunesse and Henri-Bourassa

Le 31 décembre 2012, à la veille du nouvel an, nous marcherons jusqu’aux prisons de Tanguay et Bordeaux, dans le nord de l’ile de Montréal, à partir du métro Henri-Bourassa. En poursuivant la tradition, nous irons souhaiter la bonne année à celle et ceux qui sont enfermés derrière les barreaux.

Les prisons ont été créées pour isoler les gens de leurs communautés. Les manifestations de bruit aux prisons sont les preuves matérielles de la lutte contre la répression et l’isolement. Elle permet la création de liens entre les prisonnier.es et les personnes « en liberté », qui partagent tous deux leurs oppositions féroces aux barreaux, aux gardes et au monde qui en a besoin.

Durant ces dernières années, les contextes de la grève étudiante et du G-20 nous on rapproché un peu plus de cette réalité. Pendant la grève, certain.es de nos ami.es ont passé du temps entre les murs des prisons de Tanguay et de Rivière-des-Prairies avant d’être libérés avec des conditions extrêmes de couvre-feu, de non-association et d’exiles en attente de leurs procès. Dans le contexte du G-20, plusieurs ami.es accusé.es de conspiration, de méfaits ou autres, ont aussi passé plusieurs mois en prison. Plusieurs procès restent à venir.

Au cours des dernières années, le gouvernement s’est chargé d’élargir le système carcéral. Un budget estimé à 4 millions de dollars est présentement dépensé dans la construction de 22 nouvelles prisons et dans l’agrandissement d’établissements carcéraux déjà existants à travers le pays. Le projet équivaut à environ 9500 nouveaux lits pour les détenu.es. Dans la même ligné, de nouveaux projets de loi ont été adoptés, tels les projets de lois C-10 et C-38. Alors que l’objectif global du projet de loi C-10 vise à mettre plus de gens en prison pour plus longtemps, le projet de loi C-31 assure la détention obligatoire, la perte du droit de demander la résidence permanente pendant au moins 5 ans et la perte du droit de parrainer sa famille pour les réfugié.es qui sont accusé.es  d’avoir « traversé la frontière illégalement ». Il n’y a jamais eu de meilleur moment pour aller crier aux murs des prisons.

Venez nous rejoindre lundi le 31 décembre à 14h, au métro Henri-Bourassa, au coin des rues Lajeunesse et boul. Henri-Bourassa. Habillez-vous chaudement, amenez de quoi faire du bruit, des sifflets, des bannières, des feux d’artifices. Nous irons visiter à pied la prison provinciale pour femme de Tanguay et la prison provinciale pour homme de Bordeaux.

Parce que personne n’est libre jusqu’à ce que nous le soyons toutes et tous. Dedans comme dehors, révoltons-nous!

***

On December 31, 2012, New Year’s Eve, there will be a demonstration heading to the prisons, Tanguay and Bordeaux, in the north part of the island of Montreal, near metro Henri-Bourassa. Carrying on a tradition from around the world, we will go wish a happy new year to those who are being held behind bars.

Prisons were created to isolate people from their communities. Noise demonstrations at prisons are a material way to fight against repression and isolation. Noise demos permit the creation of links between prisoners and people on the outside, who can together share their opposition to the bars, the guards and the world that needs them.

In the last few years, the student strike and the G20 brought some of us a bit closer to this reality. During the strike, some of our friends spent time behind the walls of the Tanguay Prison for Women and the Riviere-des-Praries Prison for Men before being released with extreme conditions including curfews, non-association and exile to wait for their trial. In the wake of the G20, friends who were charged with conspiracy, mischief, etc, also spent many months in prison. We know there are more trials coming.

In the last few years, the government has been busy expanding the prison system. They are currently spending an estimated $4 million dollars constructing 22 new prisons and expanding many existing prisons across the country. The project adds up to about 9,500 new beds for prisoners. In the same vein, new laws are being passed, like C-10 and C-38. Bill C-10’s overall goal is to to put more people in prison for longer and Bill C-31 ensures mandatory detention, loss of the right to apply for permanent residency for at least 5 years and loss of the right to sponsor one’s family for refugees who are charged with “crossing the border irregularly”. It’s never been a better time to go yell at the walls of a prison.

So come join us on December 31, 2012 at 2pm at Metro Henri-Bourassa on the corner of Lajeunesse and boulevard Henri-Bourassa. Dress warm; bring something to make some noise, whistles, pots and pans, banners, fireworks. We are going by foot to the provincial prison for women, Tanguay and the provincial prison for men, Bordeaux.

Because no one is free until we are all free. Inside as well as out, let’s revolt!

Source

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :