Archives de novembre, 2011

Chile: Le procès de l’Affaire des bombes… bombardé

Posted in Actions, Reportages with tags , , , on 2011/11/30 by anabraxas

Deux bureaux de procureurs explosent durant les premiers jours du procès de « l’Affaire des bombes », au Chili.

Ce matin du 28 novembre, 2011, au premier jour du procès des accusés dans l’Affaire des Bombes à Santiago, Chili, un engin explosif a détoné à l’extérieur du bureau du Procureur Militaire de Santiago, situé dans la commune de la Gare Centrale, en laissant des dommages dans l’enceinte.

L’explosion a détruit une partie des baies vitrées et la grille d’accès, mais ça aurait pu être pire vu que les explosifs ont été laissés très près des installations du gaz des bâtiments.

Le plus haut gradé du 21è Commissariat de Carabinieros, Francisco Opazo, a affirmé que le dispositif n’aurait pas activé une grande partie de sa charge, ce qui a diminué sa capacité de destruction.

Le matin suivant, une bombe a explosé à l’entrée du bureau du Procureur de La Florida, endommageant aussi l’édifice.

selon les dires de la Police et des médias, aucune revendication ni autre indices de motifs ont n’a été laissé sur la scène des deux explosions.

Traduit de Liberacion Total

Oregon: Railway Sabotage in solidarity with Luciano Tortuga

Posted in Actions, Appel, Reportages with tags , , , , on 2011/11/30 by anabraxas

From War on Society

On the night of November 28th, 2011, we sabotaged a rail line in Southern Oregon as part of a coordinated effort to disrupt the flow of commerce on the West Coast. We got tired of watching trains pass through our towns loaded with lumber, ore, cheap commodities, and other resources pillaged from the earth without consequence. We didn’t do this out of a desire to create a more green, sustainable or humane civilization–we want nothing less than to see the total failure of this sick and rotten society.

This action was not only easy to carry out, but positively satisfying. We used 4AWG copper wire with the ends stripped of insulation and wrapped around the two sides of the track with the rest of it buried in the middle, which falsely indicated to a sensor that there was a train stopped on the railway. (using the security obsession against the system it serves)

We did this in solidarity with currently imprisoned members of the Long-Live Luciano Tortuga Cell/Indonesian FAI, to whom we send our most passionate revolutionary greetings.

We would also like to send our love to ALF prisoner of war, Walter Bond.

Towards an end to this nightmare world

Marseille: sabotages contre des installations de vidéosurveillance

Posted in Actions, Reportages with tags , , , , on 2011/11/23 by anabraxas

Publié sur Juralib

Les mâts mis à mal

Trois poteaux de vidéoprotection ont été mis à terre au Cours Julien.

Ce n’est pas le mistral mais un vent de révolte qui souffle sur le cours Julien et la Plaine… Hier matin, rue Bussy l’Indien, place Jean-Jaurès et en haut de l’escalier qui descend vers la rue d’Aubagne, les mâts de vidéoprotection étaient à terre. L’« opération » aurait eu lieu dans la nuit de jeudi à vendredi puis ce dimanche, vers les « 6 heures », assurent certains riverains.

https://i2.wp.com/pix.toile-libre.org/upload/original/1322042660.jpgDéboulonnés ou arrachés laissant les câbles à l’air libre, ces gros poteaux de ferraille étaient censés accueillir des caméras de surveillance. Ils font partie d’un dispositif municipal de 340 unités réparties dans le centre-ville (lire La Marseillaise du jeudi 17 novembre).

Dans le quartier, l’arrivée des caméras suscite nombre de réactions. Du commerçant plutôt raccord, estimant que « ça peut avoir un côté dissuasif » au rebelle qui dénonce un « régime totalitaire ».

La Ville persiste

Des affiches avaient aussi été placardées un peu partout il y a quelques jours. Sous le titre « Casting permanent, nous faisons de votre ville une simple figuration », on y découvrait une carte pointant les emplacements des caméras dans le secteur. De là à penser que les deux actions sont liées… Il n’y a qu’un pas que les habitants ont franchi, entre amusement et inquiétude.

De son côté, Caroline Pozmentier, adjointe UMP au maire, déléguée à la sécurité a estimé qu’il s’agissait « d’actes isolés de petits vandales qui ne remettent absolument pas en cause le grand dossier de la vidéosurveillance ». Quarante-deux caméras seront en service fin décembre et 150 de plus en mars 2012, avec la finalisation du processus, via le centre de supervision urbain, en octobre 2012. Quant à la sécurisation de l’espace urbain et la mise en œuvre de mesures de précaution, l’élue a indiqué que « tout sera réglé demain matin [ce matin. Ndlr] », sans toutefois admettre que personne à la mairie n’a réagi, avant que nous ne l’alertions en début d’après-midi.

Leur presse (La Marseillaise), 21 novembre 2011.


Un commando anti vidéosurveillance ?

Alors que la Ville de Marseille entame la première phase d’installation de ses caméras de vidéoprotection, un vent de rébellion semble s’être levé. Au cours du week-end, cinq mâts censés supporter ces caméras ont été descellés puis jetés à terre. Trois sur le cours Julien et deux à La Plaine…

« C’est un projet qui va forcément subir des aléas, regrettait hier Caroline Pozmentier, adjointe déléguée à la sécurité. Mais ces actes de petit vandalisme ne vont certainement pas remettre en cause le dispositif de vidéoprotection voulu par la Ville de Marseille. Des précautions seront prises pour protéger le chantier mais ça ne nous fera pas reculer. Bien au contraire. Nous allons redoubler de vigilance ».

D’ici à la fin du mois de décembre, 42 caméras, dont la moitié juchées sur des mâts, devraient être installées à Marseille.

Leur prese (La Provence), 22 novembre 2011.

MEND resistants re-launching attacks on the oil industry, Niger Delta

Posted in Actions, Reportages with tags , , , , on 2011/11/19 by anabraxas

18 November 2011, Sweetcrude, Yenagoa –Gunmen attacked and hijacked an oil supply vessel contracted by US major, Chevron, off the Nigerian coast early on Friday.

“The MV Endeavour was off the coast, serving Chevron’s Agbami field, when gunmen boarded it in the very early hours,” Reuters quoted a security source as saying.

Sources said three men (attributed to be part of the Movement for the Emancipation of Niger Delta) may have been kidnapped in the incident which happened off the coast of Bayelsa State.

It is the second attack by armed men on Chevron-contracted vessels off the coast of the state this month.

Chevron said it was investigating the situation but had no further comment.

Experts say recent attacks on ships in the Gulf of Guinea threaten the region’s position as an emerging trade hub that is an increasingly important source of oil, metals and agricultural products such as cocoa for world markets.

Source

Other source

Nov. 7th: N’Delta militants Threaten Renewed Attacks

Previous attacks, in the last year…

Car Bombs Rattle Attempt to Renew Amnesty Process, Threats to Oil Production Intensify

Agip Oil Platform Bombed in Niger Delta – March16th

MEND Claims Oil Pipeline Attack – Nov. 23 2011

Related articles:

Protest & Power in Oil-producing Niger Delta (editorial)

Nigeria: Threats of Renewed Attacks in the Delta Sparks Fears…

Bank of America branch set on fire in Seattle

Posted in Actions, Média, Reportages with tags , , , , , on 2011/11/12 by anabraxas
SEATTLE — Arson investigators are looking into a fire that was set at a Bank of America branch early Wednesday morning in Seattle’s Madison Park neighborhood.Police officers were called to the branch in the 4100 block of East Madison Street after a bank alarm was triggered around 2 a.m. When they arrived, they found the ATM engulfed in flames and more flames just inside the building. Firefighters were called to douse the flames.Investigators say there was no sign anyone went into the bank — it looks like someone set the fire outside then left.

« ATM’s normally don’t start smoldering like this and don’t start fires like this normally, » said Kyle Moore with Seattle Fire. « And that’s definitely why we’re considering this suspicious. »

Investigators say specially-trained dogs brought in to sniff-out accelerants like gasoline, detected two suspicious scents, and that evidence is now on its way to the state crime lab.

Investigators couldn’t say yet whether the fire was related to the Occupy Seattle movement. So far, there are no suspects. (…)

from Anews